Aven de la Coccinelle

UN PEU d’HISTOIRE

Cet aven fut trouvé un beau jour d’hiver (24.02.1996), alors qu’une coccinelle le survolai joyeusement.

En 1996 Alain Gomez et des membres du club désobstruent un effondrement de lapiaz et ouvrent un P10 suivi d’un bout de méandre colmaté. Une désobstruction au bas du P10 donne accès au premier méandre. Depuis, le club a porté en de nombreuses séances la profondeur à -123 m pour un développement topographié de 1258 m auxquels il faut rajouter environ 200 m non topographiés. Explorations et topographie en cours

A NOS JOURS

Sortie du 13-14.02.2021, Aven Saint-Joseph et Aven de la Coccinelle

Le samedi, nous nous retrouvons à Saint-Vallier avec Zoé, Steven, Laureline, Pierre, Bastien. Direction: l’aven de la Coccinelle. Les directions données dans la topo sont claires et mènent rapidement au trou.
Faux départ à la Coccinelle
    On équipe le puit d’entrée, le trou souffle un air chaud. C’est très agréable par rapport à la température extérieure et on se rue dans l’entrée béante du méandre qui s’avère être un cul-de-sac… Avec les contraintes temporelles du couvre-feu, nous abandonnons rapidement pour nous rabattre sur le Saint-Joseph voisin. Alors que je suis le dernier à remonter, je m’intéresse à l’étroite fente à la base du puits, au ras du sol (obstrué par de la terre et des feuilles mortes) et je sens un grand courant d’air, damned ! Voilà, le vrai départ du méandre. Après une rapide réunion au sommet, nous allons au Saint-Jo, mais nous reviendrons le lendemain avec Zoé et Steven.
 
Aven Saint-Joseph: jusqu’à l’entrée du boyau de 40 m
    Nous n’irons pas plus loin que le boyau. En effet, il y a trop d’eau et nous n’avons pas l’équipement pour aller plus loin. C’est l’occasion d’apprécier les premières verticales et de pratiquer sur corde.
    
Rebelote à la Coccinelle
    Le dimanche c’est reparti à la Coccinelle. Cette fois, on attaque la fente et on déblaye 40 cm d’humus qui s’était accumulé, au final c’est un passage étroit qu’on passe facilement sur le dos. Puis la bagatelle de 60 m de méandre sportif qu’on a traversé à trois avec un kit chacun en à peu près 45 minutes. Nous avons ensuite rééquipé les 2 puits (P16 et P14) qui suivent avec spits et amarrages forés (voir fiche d’équipement que Zoé et Steven sont entrain de réaliser). Mission accomplie. On prend le temps d’admirer les dernières salles bien méritées, on passe rapidement voirle Puit de la Pluie, mais la suite de la cavité sera pour une autre fois.
    La cavité est sèche jusqu’au Puit de la Pluie, mais on se salit quand même dans le méandre. Enfin, bon: c’est de la spéléo. 
Compte-rendu de Romain
 
Sortie du 21/02 /2021, Aven de la Coccinelle
 
   Une deuxième sortie à l’aven de la Coccinelle, toujours très sympa.
   Présents : Alexei, Anna, Carine, Dominique, Frédéric, Michel, Olivier, Salomé, Salvador.
   Olivier a équipé le premier puit d’entrée. Le premier groupe rentre vers 10h (Alexei, Carine, Frédéric, Michel, Olivier et Salomé). Le second groupe (Anna, Frédéric et Salvador) – 1 heure après.
   Après avoir traversé le premier méandre de 60 m avec de belles rigolades, Carine a équipée le second puits sous l’œil et les conseils de Michel. Puis, Anna et Salvador nous ont rejoints. Ils nous ont avertis que Dominique avait rebroussé le chemin dans le méandre dans lequel il n’était pas à son aise.

   Arrivés en bas du troisième puits, nous avons décidé de monter sur une corde déjà installée pour voir ce qui se cache en haut. Quel beau spectacle dans le méandre en hauteur !!! Concrétions, fistuleuses et autres beautés du monde souterrain. Ca vaut vraiment le détour. Puis, nous sommes redescendus et certains ont grignotés un morceau.

   Pendant que les premiers remontaient vers la sortie (Alexei, Olivier et Salomé), les autres sont allés voir le Puit de la Pluie. Après cela, nous sommes nous aussi remontés tranquillement. 
   Frédéric et moi, nous sommes initiés au déséquipement toujours sous l’œil et les conseils de Michel. Merci encore pour sa patience.
   En bas du premier puits, un crapaud nous regarde sans bouger. 
   Belle sortie intéressante en pratique tant en méandre que sur corde. Bonne ambiance et belle journée sous terre !!!
   Merci à tous.
Compte-rendu de Carine
 
Bibliographie:
– Bulletin Garagalh, nr 09, 2000, p.46;
– Bulletin Garagalh, nr 20, 2011, p.18.

À propos Alexei COLUN

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils