Découverte de la spéléo pour les quadras de l’Athlétic Vallerois

C’est donc à 9.30 samedi matin que Max, Florine, Christelle, Valou, Claire, Poupy, Delphine et Thomas nous ont retrouvés devant la salle des moulins. Coté accompagnateurs Garagalh, Serge, Jean, Franck et Lionel; dispatch sur 3 véhicules et direction grotte de Pâques.

Séance habillage avec distribution des casques, vérification des éclairages et choix de la combi la mieux adaptée. A noter la tenue de Claire – assortie de la tête aux pieds, sur une thématique violette. Magnifique!

On passe par la résurgence de la foux – un saut jusqu’au lac, une première photo (tout le monde est frais pour l’instant) – puis on se dirige jusqu’à l’entrée de la grotte.

IMG_5136On met en route nos éclairages et tout le groupe suit Jean qui montre le chemin. On se baisse, premiers contacts avec la roche, l’eau puis rapidement la boue. Les genoux sont déjà mis à contributions…

On atteint la salle de minuit assez rapidement. Eh oui, nous sommes avec les gazelles de l’athletic – pas besoin de se poser la question de savoir si le groupe suit!!

Enfin debout – on peut se déplier à nouveau. Pendant que Franck et Serge se dirigent vers l’ancien siphon, Jean nous guide à travers la galerie de l’oiseau – attention à ne pas se frotter aux paroies! On s’enfile ensuite dans le labyrinthe – tous!! Valou ayant réussi à convaincre Poupy de nous suivre. On passe à nouveau à des galeries de taille plus modeste : ramping et contorsions sont de mises. Les genous de Valou commencent à chauffer sérieusement mais ca n’est pas cela qui va entamer son enthousiasme. On enchaine donc avec une poussée jusqu’au gours de Tony, ce sera le point le plus profond de la virée. Malgré nos essais pour écouter le silence souterrain, des gargouillis intempestifs nous rappellent qu’il est temps de penser à casser la croûte… Donc retour sur nos pas; Serge et Franck nous retrouvent à la jonction avec le labyrinthe et nous retournons donc tous vers la galerie de l’oiseau puis la salle de minuit.

Avant de faire un sort à nos sandwiches, certains profitent d’un fond de Rivesaltes et de quelques cacahuètes pour agrémenter ce moment.

Pour ne pas se refroidir, on repart rapidement vers les gours et la galerie de la cascade. C’est maintenant Serge qui nous guide. Nous arrivons vite sur l’ancien siphon : un passage bas sur une 20aine de mètres, semi noyé, nécessitant de se ‘mouiller jusqu’aux épaules’.  Une partie du groupe préfère attendre là pendant que l’autre se jette à l’eau. Un peu fraiche au début mais on s’y fait très vite – quelle poilade!! Il y a longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de décibels en ces coins reculés de la cavité! On trouve ensuite l’accès pour la galerie Chabert – magnifique volumes. A nouveau, progression debout… ça soulage un peu l’organisme. Bientôt un toboggan sur notre droite, surface lisse, boueuse et surtout… très très glissante. Nouvelle bonne poilade avec un remake de ‘Total Wipeout’. Mais le temps passe et il nous faut faire demi tour pour rejoindre l’autre partie du groupe. Nouveau fun au passage de l’ancien siphon, un peu de desescalade au niveau de la cascade et nous voilà à nouveau dans la salle de minuit. Direction sans attendre vers la sortie, à nouveau ramping et contorsions – pas bon pour les genous de Valou… – puis le soleil.

Retour aux voitures – tout le monde se change et direction IMG_5149Saint Vallier après une sortie de 5.30 heures!

Chapeau bas mesdames – c’est une grosse sortie pour une première! … et un grand merci pour cet excellent moment partagé, grâce a votre bonne humeur!!!

 

Lionel

 

À propos Lionel Pauc

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils