Plongée à la Mescla – samedi 30 Janvier 2016

Plongée à la Mescla – samedi 30 Janvier 2016
Plongeurs : Didier, Alexandre, Yvan
Aide porteur : Alain2
Rendez-vous sur le parking à 9 :00 et rotations pour amener le matériel au niveau du siphon 1 pour une entrée dans l’eau à 11 :00.
Sortie des plongeurs vers 15 :45 (approximatif car ceux-ci étaient déjà sortis lorsque je suis revenu au niveau du siphon 1)
Matériel dans les voitures vers 18 :00
Yvan : plongée découverte du siphon 2
Alex : incursion, seul, de 300m (horizontal) dans le siphon 3
Didou : organisation de cette plongée de consolidation et renforcement d’équipe.

Après les présentations, nous démarrons les rotations de transport du matériel. Pour moi c’est une première et je découvre avec appréhension la quantité de sacs tous plus lourds les uns que les autres (20 à 40 kg) ainsi que les recycleurs et énormes bouteilles d’air comprimé de sécurité. A peine entré dans la grotte mythique, après ouverture de la porte en protégeant l’accès, je ne vois plus rien à cause de la buée et transpire également de chaud. La température dans ces parties basses étant élevée à cause de l’eau particulièrement chaude de cette grotte. Séance déshabillage et nettoyage incertain des lunettes (que je referai de multiples fois sans grand succès). Après la descente d’une première échelle, la montée d’une seconde, voici les passages, puis-je l’avouer, un peu redouté, au sommet de deux puits. Passage sur planche et poutre métallique fléchissant sous la charge. Heureusement le tout est bien protégé par un câble métallique pas trop distendu ! Pour mettre de l’ambiance Didou rappelle qu’un plongeur est tombé dans le premier puits et n’a dû l’arrêt de sa chute qu’au coincement en travers du puits de sa bouteille ! Cela me rassure presque bien que je ne porte pas de bouteille!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une dizaine de rotation on finit par s’habituer à cette poutre aérienne (je n’ai pas vraiment regardé en bas de peur quand même d’être attiré, imaginant la situation d’une chute suspendue au câble avec un sac de 25 kg plus ou moins bien ajusté sur le dos !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Didou joyeux!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout étant arrivé à bon port, les plongeurs se préparent tranquillement, non sans échanger quelques bonnes plaisanteries.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis impressionné par leur efficacité et finalement rapidité à enfiler les combinaisons et autres systèmes complexes. Ils sont dans l’eau et le jeu de leurs torches sous la surface est superbe, j’essaie d’en capter quelques images. Encore un éclair verdâtre fugace et c’est le noir et le silence total. Je suis seul !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien sûr j’ai ma frontale allumée mais j’ai vraiment eu l’impression de noir absolu quand la danse des torches a disparu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le camp déserté

Je retourne donc vers la sortie, un peu envieux de l’expérience formidable que sont en train de vivre nos amis, mais bien sûr également conscient de l’énorme investissement en temps, maitrise technique, expérience, sans parler de la maîtrise mentale nécessaire à cette activité, et passe une petite heure dans les galeries d’entrée pour faire quelques photos. Je vois le puits de 20m d’accès aux galeries supérieures, bien équipé d’échelons et de cordes fixes, mais n’ose pas m’y aventurer seul. Ce sera pour une prochaine fois en équipe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vers 16 :00 , comme convenu, je retourne au siphon, me préparant mentalement à une attente propice à la réflexion, guettant l’éclair des torches du premier plongeur de retour. Cependant je ne tarde pas à entendre les voix chaleureuses de Didou, Alex et Yvan qui sont déjà installés pour un casse-croûte bien mérité. Ils « décompressent » tranquillement en évoquant leurs impressions. Yvan a été emballé par l’esthétique du siphon 2. Alex a pu se faire une bonne première impression du siphon 3. Tout cela laisse présager de nouvelles plongées de pointe à venir bientôt !

La Mescla n’a pas dit son dernier mot !

À propos Alain Lecuyer

Membre Garagalh depuis octobre 2015

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils