Sortie découverte Spéléologie – collège Carnot – Grotte de Pâques – 21 avril 2016

Les 19 élèves, leurs professeurs Aurélia et Vanessa, leur surveillant Michael, plus quatre spéléo du club Garagalh: Lionel, Laurent, Serge et Alain se retrouvent, ce jeudi 21 avril  vers 9:00 sur le petit parking de la grotte.   Un court mais complet historique de l’exploration de la grotte ainsi qu’un premier aperçu de l’activité spéléo et des différentes formes de galeries et formation souterraines sont donnés par Lionel. Ceci est l’occasion de quelques questions bien pertinentes des élèves, notamment sur la présence d’animaux dans les cavernes. Nous les rassurons bien entendu et le petit groupe semble bien enthousiaste! s’ensuit une séance d’habillage avec quelques surprises sur le manque de rechange pour certains. Enfin les solutions sont trouvées, les casques ajustés et éclairages vérifiés, les casse-croûtes répartis dans quatre kits bags et c’est parti pour la grande aventure!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Groupe Devant l’entrée de la Grotte de Paques

Serge ayant sécurisé avec une main courante le chemin d’accès, le groupe monte sans encombre, avec énergie et aisance, jusqu’au porche de la grotte. Bien sûr la photo traditionnelle du groupe, installé sur les gradins de l’amphithéâtre naturel de l’entrée, est prise.

Nous entrons donc dans la grotte à 10:00, organisé de façon à avoir des encadrants scolaires et spéléo répartis devant, derrière et au milieu du groupe.

Un premier arrêt devant une formation particulière en champignon permet de reprendre son souffle, après quelques dizaines de mètres de reptation et contorsions diverses qui sont un des charmes de la première partie de cette grotte. et hop! c’est reparti ! Les enfants continuent d’être expressifs, sans exagération, attentifs aux recommandations, dynamiques et avancent parfaitement avec force rigolades.

Nous voilà arrivés à la fameuse salle de minuit ou l’on peut enfin se mettre debout. “mais Lionel pourquoi s’appelle-t-elle donc comme cela?”, ” parce que les premiers explorateurs l’ont découverte à minuit et lui ont donné ce nom!”. nouveau briefing pour décider comment organiser la suite de la visite. Certains élèves semblent un peu fatigués, d’autres plus volontaires, et il faut bien gérer le temps qui passe si vite sous terre (nous avons rendez-vous avec le chauffeur du minibus vers 14:30 pour permettre aux élèves de se changer et de rentrer au collège vers 16:30). Décision: nous poserons les kits dans la salle de minuit, nous monterons vers la galerie de la cascade tous ensemble, redescendrons pour le pique-nique. Ensuite le groupe sera séparé en deux, un groupe commençant l’avancée vers la sortie, un autre groupe plus restreint, continuant vers la galerie de l’oiseau. Cette galerie de la cascade est bien arrosée avec  beaucoup d’eau dans les gours et donc très appréciée par nos amis, une élève en profitant pour prendre un bon bain, involontaire,  d’eau fraiche, sans conséquence autre qu’une bonne rigolade!

Le casse croûte se fait sans problème malgré les kits trempés allègrement dans les vasques et autres laisses d’eau argileuses et les sandwiches sont bien appréciés (il faut dire qu’il avaient été protégés avec nombre de sacs poubelles mais bon..). Serge essaie, en vain, d’obtenir le rituel silence de cinq minutes, pour entendre les gouttes d’eau! silence complet difficile à obtenir pour un groupe de 19 enfants sans élever la voix, et comme ce n’était vraiment pas l’objet, les gouttes d’eau ont continué à tinter doucement dans l’anonymat complet (ce qui est leur lot habituel!)

La galerie de l’oiseau, belle et vaste galerie s’ennoyant assez souvent et donc ayant des parois en roche déchiquetée est parcourue sans encombre jusqu’au terminus où se trouve la suite de la grotte dite du “labyrinthe“, suite réservée aux spéléologues chevronnés. L’arrêt au bout de la galerie est l’occasion de quelques explications données par Laurent sur la formation de cette galerie, des formations de corrosion des parois ainsi que des raisons de la présence de sable sur le sol.

Le retour est l’occasion de plusieurs errances et pertes d’orientations, volontaires et encadrées, notamment lors de la recherche du passage de sortie de la salle de minuit. Ce passage est oublié par nos élèves qui passent leur chemin et continuent dans la galerie jusqu’à un cul-de-sac. Tous rigolent et grondent Laurent qui leur “refait le coup” dans le labyrinthe près de la sortie. Ils font de nouveau allègrement une boucle inutile en invectivant joyeusement Laurent qui ..a bien la cote car ils comprennent vite qu’il les fait “marcher” ou plutôt “ramper” pour rien et s’en amusent beaucoup!

Tous le monde se retrouve sur le parking pour une nouvelle séance de déshabillage, habillage et babillage.

Le minibus arrive et emmène les élèves ,sauf une poignée, sans change et vraiment trop “glaiseux” qui sont emmenés dans une voiture protégée par nombre de sacs poubelle (Lionel semble avoir un stock inépuisable!)

Cette sortie s’est donc très bien passée, avec un groupe très sympathique.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos Alain Lecuyer

Membre Garagalh depuis octobre 2015

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils