Illamina, plus qu’une belle invitation, un retour aux sources…

Tout a commencé par un tour au 21 eme salon de la plongée…

Arthur est venu spécialement à Paris pour l’occasion et prendre l’air vivifiant de la région Parisienne. Ambiance sympa, serrage de louches et contact avec d’éventuels sponsors, Arthur prépare très professionnellement son projet (ILLAMINA) sans oublier la prise de mesure chez SF Tech pour une combinaison avec du rouge évidemment, pour les images c’est quand même beaucoup plus joli.

De retour à la maison après quelques boissons moussantes (et oui toute une journée dans un salon ça déshydrate) la discussion tourne autour du projet et d’un coup d’un seul, comme un coup de fusil, Arthur me propose de participer au tournage. Mon sang ne fait qu’un tour, le cerveau en ébullition, impossible de refuser et j’en ai bien trop envie…

Arrivée vendredi soir à Toulouse, changement de décor, nous  voila en train de charger notre matériel dans le véhicule  d’Arthur. Direction sud ouest, chez Fredo, arrivée sans encombre grâce au phare de plongée et les grands signes de Fredo, on a rien inventé de mieux pour se diriger, la mémoire peut jouer des tours par moment, c’est après le village !! Présentation faite, car nous nous étions jamais rencontrés, visite rapide du petit atelier et nous voila autour de la table pour préparer le week-end. Marie Hélène nous a gâtés et régalés, mieux ce serait indécent. Samedi : découverte du site, surtout pour moi et les choses sérieuses commencent  enfin .Je vais pouvoir savoir si bébé est au sec car j’ai du changer ma fermeture éclair étanche juste avant de partir. L’ancienne était complètement poreuse et impossible d’en trouver une neuve en si peu de temps. Qu’à cela ne tienne, démontage de l’étanche Beuchat qui est trop petite, non je n’ai pas grossi, c’est une 140 cm aussi. Je ne ferai  pas ça tous les jours car ce n’est pas une partie de plaisir.

Samedi matin, Fredo part plonger  le premier pour tester la température, surtout pour voir le débit et réinstaller du fil après les fortes crues du mois dernier. De retour après 30 minutes, il nous fait part de la visibilité moyenne et d’un courant qui va transformer cette plongée en séance de sport. Malheureusement, Fredo a pris l’eau par les manchons, nous réglerons le problème pour les prochaines plongées. Nous partons tous les deux avec Arthur. Petite mise en jambe dans le lac pour rejoindre l’entrée. Descente dans le lac, les branches dans l’eau plus la couleur donnent  un coté féérique au décor. L’entrée sur la gauche donne tout de suite le ton, escalade ou plongée ? ben on va prendre les deux mon capitaine.  L’eau est chargée, les spots éclairent les particules. C’est difficile de faire des plans corrects. Nous arrivons quand même au puits et là, le courant nous explique comment faire demi tour. Le retour se fait en trois fois moins de temps et nous permet de faire baisser le rythme cardiaque. Le soleil est la pour nous accueillir a la sortie mais ” putain c’était sportif ”

Dimanche matin , nous revoilà au bord de l’eau, prêts à plonger à trois cette fois ci. Maintenant que nous connaissons la config et que nous nous sommes préparés en conséquence, place à la réalisation, des beaux contre jours sont mis en place, descente dans le puits pour Fredo. C’est le seul avec un loco et même à fond il descend tout doucement ! A nous trois et avec tous les éclairages nous découvrons un peu plus les  dimensions de la galerie.  Après la sortie de la cavité et avant de refaire surface, nous nous faisons une chaleureuse poignée de mains. Plein de souvenirs  me reviennent en tête : Que de bons moments partagés, de passion. Bien plus que l’exploit c’est l’amitié qui prime : pas besoin de mots juste un regard, la planète nous régale, nous faisons partie des vrais passionnés. Impossible de partager cela avec un novice sans être pris pour un fou ? Pour ma part, j’ai arrêté il y a bien longtemps.

Une semaine plus tard l’équipe s’est étoffée. Soad, Hugo et Lou sont de la partie. Nous voila en direction de la Pierre Saint Martin pour retrouver Brice. Nous sommes dans les nuages, le smog complet , pause petit déjeuner obligatoire après un réveil à 4 heures du mat. Le samedi est consacré aux vues extérieures. Comme par magie, le soleil fait doucement son apparition, le bleu chasse les nuages et la montagne apparait. L’effervescence nous gagne, les drones son sortis, la journée s’enchaine, descente dans la vallée, interview de Brice. Entre temps, Fredo nous a rejoint. Milieu d’après midi descente au lac, cette fois c’est au tour de Fredo de faire la star. Dimanche, préparation de la troisième plongée, Brice en profite pour faire une petite plongée tranquille avant que nous prenions d’assaut la cavité. Cette fois, nous somme bien rodés, le courant est toujours présent mais la visi est meilleurs.  Chacun prend vite ses marques, mais nous prenons notre temps, je profite pleinement d’Illamina et je ne suis pas le seul. Passage réduit et grande salle s’enchainent, le temps défile sans vraiment s’en rendre compte, nous sortons après avoir passé plus d’une heure et faisons encore quelques images avant de sortir complètement.

Plus que la découverte d’un lieu, c’est surtout des rencontres :  Fredo et Marie Hélène, Brice.  Egalement des moments de partage, de rire, dire beaucoup de bêtises, ça détend, de fraicheur surtout dans l’eau, de grosse bouffe merci Marie Hélène, de gentillesse merci Fredo et de simplicité merci Brice. Aux jeunes  : Soad, Hugo et Lou pour leurs bonne humeur et toujours partant et Arthur pour ce beau projet, un vrai travail de pro, un bel hommage, pour moi un retour au source…

 Emerick Houplain

Le film sera lisible à partir de Dimanche 31 Mars à 17h ! Il vous suffit de vous rendre sur le liens de cette vidéo !

À propos Arthur Establie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils